Alors que j’apprends à revivre, j’ai découvert, chez Ecolo, des citoyens qui partagent les mêmes combats. Certains d’entre-eux sont désormais de nouveaux amis. J’y ai retrouvé l’envie et l’énergie de me battre pour un monde meilleur et éviter, a contrario, à nos enfants de vivre dans le « meilleur des mondes« .

 

Si je me suis personnellement investi dans la campagne électorale, en tant que candidat, c’est simplement parce que j’ai envie de porter ces idées avec un maximum d’enthousiasme. Je suis aussi intimement convaincu que la politique est l’affaire de tous et que c’est à nous, citoyens, qu’il appartient qu’elle ne soit pas confisquée par quelques professionnels, de surcroît pas toujours soucieux de l’intérêt général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *